Araignée du soir… 2


Nous avons profité d’une fin de soirée nuageuse mais agréable avec mon aînée pour « chasser » les insectes et notamment pour lui expliquer qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur des araignées.

Nous avons ainsi capturé une araignée (oui, je sais, ce n’est pas un insecte, mais une arachnide) que j’ai tué avec un coton imbibé d’éther acétique.

Une fois de retour à la maison, j’ai utilisé mon mini-studio photo

L’éclairage utilisé ici a été du côté droit un flash esclave avec une boite à lumière et de l’autre côté un réflecteur arrosé par un flash esclave.

Toutes les photos ont été prises avec les mêmes réglages:

100 iso, 1/125s, f22

J’ai utilisé pour le coup mon 100mm macro avec la lentille de close-up d10

Sachant que de toute façon, je n’aurais pas suffisamment de profondeur de champ, j’ai de suite opté pour du traitement numérique en hyperfocus.

Donc bestiolle immobile (morte), trépied et déclencheur filaire histoire de ne pas avoir à subir de flou de bouger. Après avoir rapidement chronométré le temps qu’il fallait pour que l’objectif se stabilise, je pouvais donc commencer à shooter.

Ha mais non, j’oubliais le positionnement de l’objectif. Afin d’avoir une profondeur de champ couverte la plus importante possible, je met mon objectif, à fond dans un sens, là où j’ai le grossissement maximum et je positionne le sujet pour avoir ses pattes arrières nettes. Ensuite, je « remonte » progressivement la bague de MAP jusqu’à avoir le premier plan nette, et donc ici les pattes avant. Une fois positionné, je déclenche une première fois puis je tourne progressivement la bague de MAP jusqu’à retourner en butée en déclenchant à chaque fois, bien évidement 🙂

De cette manière là, j’ai facilement un grossissement maximum et une manipulation simplifiée.

Le résultat, 49 photos à traiter derrière.

[easyrotator]erc_48_1344756838[/easyrotator]

J’ai utilisé pour le rassemblement des photos PhotoShop CS6.

Petit problème, ma machine est clairement sous dimensionnées. Entre la première prise de vue et la sortie du JPEG final, il a fallu presque 3 heures de traitements !!!, dont 2h30 de temps machine… 🙁

Une fois que la machine m’a rendu la main, il ne restait plus qu’à faire un peu de corrections de poussières, de vibrance et surtout, ce qui me gène le plus avec la lentille, c’est la gestion des aberrations chromatiques. Je me récupère une très grosse quantité de franges bleu/jaune.

Cela étant, voici la photo finale.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Araignée du soir…