Souvent oublié, mais toujours présent !


Bonjour à tous,

Rapidement, je voudrais aborder un réglage sur nos reflex qui existe presque tout le temps, mais que l’on oublie de gérer systématiquement, à savoir la balance des blancs.

Quoi que c’est que ce truc ?

Tout d’abord, il faut savoir que notre cerveau traite les images très rapidement, mais surtout, il fait d’énormes approximations. Ainsi, les couleurs ne sont déterminées que par rapport à celles qui se trouvent à proximitées. C’est ainsi que l’on pourra distinguer et nommer un rouge et un vert alors que la lumière ambiante est saturée de jaune par exemple. Ainsi nous nous voyons jamais la VRAI couleur, mais nous nous en faisons un bonne idée.

En photographie numérique, nous faisons également ce traitement pour que nos photos soient représentatives de l’interprétation qu’en fait notre cerveau. Ce traitement relativement simple consiste à prendre toute la gamme de couleur et regarder lesquelles sont plus présentes par rapport aux autres. La somme de toute les composantes de couleur étant le blanc, on appelle ce traitement, la balance des blancs.

Par défaut, nos APN sont en AWB (Auto White Balance). Dans ce réglage, notre APN prend l’image au global et estime, à la pelle, quelles sont les couleurs qui dominent de trop. Il corrige ainsi l’histogramme des couleurs afin de nous donner une photo qu’il juge équilibré.

Pour être franc, dans 99% des cas, ce réglage convient aux photos. Et c’est pour ça qu’on le néglige souvent, sauf que…

Sauf que des fois, notamment quand une image va être saturée d’une certaine couleur (ex: parterre de fleur rouge), notre APN pourtant si fidèle juge qu’il y a trop de rouge et donc diminue sa saturation, laissant ainsi la part belle au bleu.

C’est ce qui c’est passé ici:

Le fond est blanc (fond blanc de studio) mais il apparaît légèrement bleuté.

Deux solutions sont alors possibles. Post traiter avec votre logiciel numérique ou régler la balance des blancs AVANT de shooter.

Si la solution du post traitement est parfaitement envisageable pour une ou deux photos, quand il y a 50 photos à reprendre, ce n’est pas un bon choix.

Il va donc falloir un peu chercher dans les menus, et faire comprendre à notre APN que ce qu’il y a derrière, c’est un blanc, et que blanc, c’est blanc.

La démarche est simple:

– viser une zone blanche

– déclencher pour envoyer flash et tout et tout

– dire à votre APN de faire une balance des blancs automatique sur ce que vous venez de prendre.

Ainsi, vous aurez un blanc qui sera blanc.

Voilà ce que cela a donné pour moi:

Le bleu à disparu, les couleurs sont plus naturelles, bref, tout va bien.

Quand il n’y a pas de fond blanc à dispo, vous pouvez prendre n’importe quoi qui vous semble être blanc. Le plus commode est la feuille de papier.

Malgré cela, il y a peu être des gens qui sont en train de regarder la photo et qui se disent: « Mais il a complètement fumé le gars, le fond il est pas blanc du tout ! »

Il y a de forte chance…

La balance des blancs est un étalonnage du blanc par rapport à l’APN. Et votre écran ? Est-il étalonné ?

99% de chance que non. C’est un phénomène que certain ont du remarquer en mettant deux écrans l’un à côté de l’autre. La même image n’a pas le même rendu de couleur. C’est normal et mis à part si vous avez une sonde colorimétrique, vous ne pouvez rien y faire.

Tout ça pour du blanc… 😉

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *