Colorisation d’une zone


Cela fait plusieurs fois que je poste des photos colorisées et certains se posent la question de comment faire.

Je vais essayer de vous expliquer « ma » méthode, non pas qu’elle est meilleure que les autres, mais que c’est celle que j’utilise.

Pour commencer, de quoi avons nous besoin ?

Un logiciel de retouche photo, ici Photoshop CS6, et… une photo 🙂

J’ai choisi pour cette exemple une photographie d’un modèle que j’ai shooté il y a peu.

colorisation_0

L’idée étant de passer tout en noir et blanc SAUF une partie, commençons déjà par dupliquer le calque d’arrière plan pour le convertir en noir et blanc.

Menu calque ==> Dupliquer le calque:

colorisation_1

 

Maintenant que vous avez deux calques, convertissons le calque supérieur en noir et blanc.

Menu Image ==> Réglages ==> Noir et blanc

colorisation_2

 

Ajustez les paramètres du noir et blanc comme bon vous semble.

Nous obtenons donc 1 calque d’arrière plan qui est la photographie originale et un calque correspondant à la photo en noir et blanc. Ce calque en noir et blanc étant au dessus, il cache intégralement la photographie originale.

Pour restituer la couleur du dessous, il suffirait au final de faire un trou sur le calque supérieur là où on veut retrouver de la couleur.

Dans mon cas, c’est la couleur du corset que je veux récupérer.

L’étape qui suit est donc de découper se trou dans le calque supérieur. Pour ce faire, j’utilise les outils de sélection, et plus particulièrement dans ce cas le lasso magnétique qui permet de tracer le contour de manière assez simple puisqu’il « accroche » aux bords qu’il détecte.

colorisation_3

Une fois le tour sélectionné entièrement, il suffirait d’appuyer sur le bouton « supprime » de votre clavier pour faire le trou et refaire apparaitre la couleur présente sur le calque inférieur.

… sauf que si vous faites cela comme ça, vous aller avoir une découpe très agressive, car composé d’un assemblage de traits avec des coins bien moches.

Il faut donc essayer d’adoucir tout cela pour rendre l’intégration la plus douce possible.

Cela se passe ici:

Menu sélection ==> Améliorer le contour

colorisation_4

 

Il va falloir jouer sur deux paramètres, à savoir le lissage pour éviter les coins trop rudes et le contour progressif qui permet d’avoir une sélection progressive.

Voici les réglages que j’ai utilisé ici:

colorisation_44

 

Maintenant que cela est fait, nous pouvons donc appuyer sur le bouton « supprime » de votre clavier pour faire apparaître la couleur du dessous.

colorisation_5

On pourrait très bien s’arrêter ici mais cherchons à aller plus loin, notamment en changeant la couleur du corset.

Imaginons que je le veuille en rouge. L’idée qui serait la plus évidente serait de la colorier. Bon courage si vous désirez faire cela avec le pinceau 🙂

Non non non, point de pinceau, mais un calque en mode couleur. Ce calque « couleur » permet, non pas d’être superposé aux autres calques en cachant les zones, mais en coloriant l’image comme si elle avait été en noir et blanc.

Bien, la théorie c’est marant, mais comment faire ?

Première étape, créer un nouveau calque en mode « couleur »:

Menu calque ==> Nouveau ==> Calque

colorisation_6

 

Donnez un nom à votre calque et passez le en mode « couleur »

colorisation_66

Validez et placez votre nouveau calque au dessus du calque d’arière plan, mais en dessous du calque en noir et blanc. De cette manière, le calque colorisant ne sera appliqué qu’à la couche originale et cachée par le noir et blanc.

Maintenant que le calque est créé, quoi faire ?

Et bien il suffit de sélectionner le calque de couleur, et le remplir par la couleur de votre choix avec le pot de peinture.

Voila ce que ça donne en y mettant du vert :

colorisation_72

 

Puis du rouge

colorisation_7

Ou carrément des couleurs improbables comme ici en remplissant non pas avec une couleur, mais avec un dégradé de couleurs:

colorisation_73

Honnêtement, avec le dégradé, c’est moche, mais c’était pour l’exemple 🙂

Initialement, je voulais faire du rouge. Voici donc le résultat:

final

Au final, ce n’était pas si compliqué que ça !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *