Map et Front / Back Focus


Cela fait plusieurs fois que je me prend les pieds dans le tapis avec mon auto-focus alors que j’étais sûr de faire là MAP là où il fallait. Ne vérifiant pas entre chaque cliché que la netteté était pile poil là où je pensais l’avoir fait, j’ai tout bonnement raté quelques clichés et c’est de retour à la maison que je n’ai pu que ronger mon frein…

Manque de pot, je me suis fait avoir avec un objectif nouvellement acquis (un Tamron 17-50 F2.8) et j’ai naturellement pensé que l’objectif était défaillant. Manque de pot, je l’ai acheté d’occasion chez un particulier, et encore plus dommage pour moi, j’avais fait faire des photos au gars avant de l’acheter, et la MAP semblait bien faite !

Donc le problème vient de chez moi. Et donc, quoi faire ? Et surtout, pourquoi chez lui ça marche et pas chez moi ?

La première hypothèse que j’ai testé est la notion de Front et Back focus.

Qu’est-ce donc que cela ? Le front/back-focus est un phénomène qui provient d’une « mauvaise » discussion entre le boitier et l’objectif, qui se traduit par un mauvais positionnement de la zone de mise au point. En gros, le boitier dit à l’objectif de s’avancer ou de reculer un peu de trop par rapport à ce qu’il faudrait. C’est un peu couillon, mais ça arrive. Il en résulte alors des MAP faites trop en arrière (Back-Focus) ou au contraire trop en avant (Front-Focus). Pour vous donner un exemple,  j’ai mis mon collimateur d’AF au centre sur le 10cm:

TAR_2210

Focus « Normal »

TAR_2211

Back-Focus

TAR_2213

Front-Focus

Partant de là, comment faire pour corriger mon problème de FF/BF ?

Et bien direction chez Flo (image-photo à Cholet) pour lui louer un « Spyder LensCal« .

Ce dispositif permet de voir de combien (unité ??? osef) est décalé son objectif par rapport à la MAP idéale. Heureusement pour moi, le K20d dispose d’un dispositif d’AF ajusté qui permet de palier ce genre de défaut. On corrige, on tâtonne et zhouuuu la MAP se fait où il faut !

« Où il faut »… C’était vite dit…

La correction était là, c’est une évidence, mais à force d’avoir cette obsession du focus parfait, j’ai fini par me rendre compte d’une joyeuse blague.

Devinez quoi ? Et bien quand je règle le témoin de collimateur sur un point précis, je pensais bêtement que la détection de MAP se faisait sur le point ! Et bien non, enfin si, mais pas que !

Elle se fait sur un point, et un peu autour. Et m*rde… Mais autour de combien ? Et pourquoi ?

On va commencer pour le pourquoi. Mon K20d, comme beaucoup de reflex, dispose d’un dispositif de MAP appelé « Mise au Point par détection de Phase ». Pour faire simple, ce dispositif analyse l’image avec deux petits capteurs CCD légèrement décalés pour en dresser leurs profils (vous savez, l’histogramme qu’on voit tous mais qu’on sait pas à quoi ça sert !). Quand les deux profils se superposent, alors l’image est nette. Au passage, c’est ce qui fait que la MAP est infaisable sur un sujet trop unis (genre feuille de papier). Comme tout ce ressemble tout le temps et partout, il n’arrive pas à identifier une MAP meilleure qu’une autre, et passe sont temps à chasser la MAP.

C’est la version ultra simplifiée mais ce qu’il faut en comprendre, c’est qu’il faut un peu de surface d’image pour que ce système fonctionne. Et qui dit surface, ne dit pas point.

Maintenant, comment déterminer cette surface de mise au point ? J’ai utiliser un protocole assez simple. Première étape, s’imprimer une mire composé d’un cercle blanc positionné sur une zone avec un motif bien marqué, genre ça:

Doc1

 

Ensuite, je met mon collimateur de MAP au centre et j’essais de faire faire à mon K20d la MAP au centre du cercle. Normalement, il n’y arrive pas. Je déplace donc progressivement mon APN vers le bas, toujours en le faisant chercher la MAP et je stoppe lorsqu’il a réussi à faire le point, et donc que la surface des CCD a été exposée par le motif.

Voilà ce que cela a donné sur mon K20d. Pour info, l’image est non retaillée.

TAR_2206 point

 

Le point noir correspond au centre réel de l’image, et donc au positionnement de mon collimateur.

« Ha ouais… Quand même ! ». J’ai fait le test aussi bien à gauche, qu’à droite, qu’en haut, qu’en base et globalement, c’est un cercle. Donc si on dessine un disque sur l’image précédente, on va donc avoir un ordre d’idée de la zone qui sert réellement à la MAP.

TAR_2206 cercle

Et ouais… quand même !

Bon… Maintenant que vous savez tout ça, vous aller avoir encore plus de bonnes (mauvaises ??? 😉 ) excuses pour expliquer pourquoi vous avez raté votre photo !

  • Ouais mais c’est la feuille du rosier en premier plan qui a été pris comme référence par le détecteur de phase
  • Ouais mais mon 18-25600mm fait du back focus à 300mm
  • Ouais mais mon boitier il est pourris il gère pas le décalage d’AF il faut le changer !
  • etc.

A vous de voir si ça va passer avec votre CAF 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *