Urbex, comment débuter ? 22


A l’heure où cet article ce publie, je suis normalement en train de préparer mon exposition à Chemillé.

Le thème de cette exposition ? L’Urbex !

Mais il faudrait peut être que j’explique ce que c’est avant de vous donner des envies et que j’explique quelles sont les conneries à éviter.

Déjà, l’Urbex, qu’est-ce que c’est ?

TAR_2659_60_61

URBan EXploration ou en français, exploration urbaine, donc en gros, se balader en ville 🙂

Oui mais pas que, se balader en ville mais en ce la jouant à la Indiana Jones !… Et si possible en visitant des zones laissées à l’abandon.

Un des principaux intérêt de l’urbex, c’est d’être témoin d’un ancien temps, figé mais toujours vivant. C’est assez étrange et parfois presque dérangeant tant l’atmosphère ou le contexte peu être chargé d’histoire.

On peut donc aller visiter des châteaux, des anciennes maisons, des usines, des aéroports, bref, un peu de tout et de n’importe quoi !

TAR_5829_30_31-Modifier

De tout et de n’importe quoi oui, mais pas « comme ça ». Il ne faut pas croire que parce qu’une maison ou une usine est laissée à l’abandon qu’elle n’a pas de propriétaire. Il y a TOUJOURS un propriétaire. Si ce dernier n’est pas un privé, c’est l’état ! Et oui… l’urbex est une pratique qui  est illégale dans la plupart des cas ! Certains diront que cela rajoute du piment. C’est pas faux… mais… quand on se fait prendre, on en subit les conséquences ! Ces conséquences peuvent être très variables. Une petite tape sur les doigts et on vous raccompagne à la sortie, la confiscation de tout ou partie de votre matériel, un tour à la gendarmerie… Au choix ! Personnellement, j’ai testé la première et la deuxième. Ce n’est pas du tout, mais alors PAS DU TOUT agréable, surtout que des fois, en demandant gentillement, on vous ouvre les portes des zones sans sourciller.

TAR_6401_2_3-Modifier

Beaucoup d’Urbexeurs ont tendance à oublier cette partie là. Les spots ne leurs appartiennent pas et bien que l’activité du pur urbexeur ne soit QUE de la photographie, cela reste illégal.

J’en profite tant que je suis sur cette partie là, il y a Urbexeur et Urbexeur. Et comment fait-on la différence entre l’un et l’autre ? En fait, les purs et durs se limitent à visiter une zone à la photographier en solo et basta, sans rien toucher, sans emporter de souvenir, sans emmener de modèles à l’intérieur, rien ! Ces gens là sont de moins point de vue surement les meilleurs puisque les plus respectueux des zones et j’essaie de m’en approcher. Mais la tentation est grande de jouer au manouche quand on y va. Il faut essayer de dénaturer le moins possible une zone. Il ne faut pas oublier que si vous avez l’impression d’être le seul à y être passé, ce n’est pas vrai, et que de ce fait, une petite dégradation répétée 1000 fois commence à se voir.

D’ailleurs, pour rentrer dans un spot… on fait attention s’il vous plait. Rentrer par une porte ouverte n’est pas tout à fait la même chose que de péter une porte pour y rentrer… surtout que généralement, quelqu’un d’autre s’en est déjà chargé avant vous. Donc cherchez, prenez le temps de regarder et observez  avant de tout bousiller.

TAR_7705_6_7-Modifier-Modifier

Pour ce qui est de tout bousiller, un des grands problèmes de l’urbexeurs, c’est « les autres », et plus exactement, les gens en mode manouche (fauche de métaux), les tagueurs et les ado en recherche d’émotions. La dernière catégorie n’est pas spécialement méchante mais quand on cherche à se faire discret, avoir des guignols qui gloussent comme des dindes à proximité est particulièrement agaçant. Pour ce qui est des récupérateurs de métaux, on les voit assez rarement agir mais ils font de gros gros gros dégâts en peu de temps. Ils dénaturent ainsi très rapidement les spots, mais ces gens ont l’étonnante capacité à être très efficaces. Quand ils passent sur un spot, c’est nettoyé et ils n’y reviennent plus. La dernière catégorie gênante pour l’urbexeur, les tagueurs, et là, c’est la guerre… Bah oui, comprenez-vous ? Il passent sur une zone et dessinent des choses sur les murs. Alors certes, ça dénature le spot et il perd de son charme et de son histoire, ou alors ça en rajoute… J’avoue que là dessus, je suis assez partagé. D’un côté, c’est terriblement excitant d’aller dans une zone vierge de toutes dégradations, mais de l’autre, pourquoi leur en vouloir ? On se partage des lieux, le tout c’est de trouver un équilibre et puis bon… une chose intéressante dans l’urbex, c’est le côté chasse au trésor. Quand la zone a été visitée 15 milliards de fois… ils peuvent taguer ce qu’ils veulent, je m’en moque complètement ! Je préfère aller en chasse d’un nouveau spot, c’est nettement plus enrichissant et flatteur !

TAR_2716

Si vous rencontrez une de ces catégories, passez votre chemin. Quand on fait profil bas, tout le monde s’en fout !

La conséquence de tout cela, c’est que pour éviter les colonisations, une des règles de l’urbexeur, c’est de ne JAMAIS communiquer l’emplacement d’un spot. Là aussi, je suis assez partagé. Si je comprend parfaitement l’agacement d’avoir une zone ruiné par des oui-oui, je trouve égoïste et égocentrique cette manière de ne rien dire. Ca va un peu à contre courant des valeurs que je défend.

TAR_9527_1

Bon, maintenant que j’ai fait un petit tour de l’activité, quel est le « starter-kit » de l’urbexeur ? Pas besoin d’investir dans du matos de taré, mais il y a quand même quelques « must-have » à posséder:

  • un reflex ==> parce que c’est mieux qu’un Iphone ! Mais pas besoin de prendre votre grip et votre équipement de studio, c’est inutile et encombrant !
  • un objectif ==> un objo de kit est suffisant (18-55mm), l’idéal à mon gout étant de se promener avec un grand angle
  • un trépied ==> parce que là où vous allez, il y a généralement peu de lumière et il faudra souvent envisager des poses « longues »
  • un kit de secours ==> désinfectant, pansement, etc. parce que des fois, ça pique !
  • des fringues couvrantes et résistantes ==> parce que quand ça pique la peau, c’est que les fringues ont souffert !

Et la dernière, mais non des moindres, des EPI ! Non… pas des épis de blé… EPI = Equipement de Protection Individuel, comme par exemple des chaussures de sécurité, des genouillères, des gants, etc. « Ouais… tout ça c’est pour les faibles ! » Mouais… on en rediscute quand vous aurez choppé une coupure par un bout de métal rouillé où que vous aurez un morceau de verre planté dans le genoux… C’est très désagréable, j’ai testé !

TAR_2593_4_5-Modifier

Et maintenant que vous avez votre équipement, comment trouver votre première zone ?

Pas la peine de demander à un urbexeur, il ne vous donnera aucune indication. Rapprochez vous plus des jeunes et notamment des communautés d’air-soft. Ils connaissent généralement des spots intéressants pour débuter. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais il faut bien commencer par quelque chose. Si vous ne connaissez personne avec ce profil, tout n’est pas perdu. Cherchez du côté des associations de conservation du patrimoine. Ils ont généralement des renseignements intéressants et ils sont toujours très contents de partager avec vous. Sinon, GoogleMap. C’est long, mais ont peu couvrir de grandes distances en peu de temps.

L’idéal reste quand même de rester constamment en alerte, de regarder autour de soit, de sortir des grandes rues. Il y en a beaucoup plus qu’on ne le pense.

Maintenant vous êtes pret, vous avez votre zone, votre équipement vous y aller !!! Un conseil… on se détend et on ne se fait pas de film. Plus vous serez naturel, mieux ça passera ! Autre conseil, quand il y a un chien, c’est que ce n’est pas abandonné, donc demi-tour ! Si vous voulez quand même la tenter, j’espère que vous courrez vite 🙂

Autre conseil tout con, essayez de faire ça à deux. Bah oui, s’il venait à vous arriver une merde, c’est mieux s’il y a quelqu’un pour vous aider. Si si… une merde… genre passer le pied à travers un planché vermoulu… ça arrive… Pour ces histoires de planchés, une bonne idée est de d’abord passer sur les sols dur du rez-de-chaussé et de jeter un coup d’œil au plafond. Si des morceaux sont déjà tombés, il y a de forte chance que le reste cherchera à suivre quand vous passerez à proximité.

TAR_6118

Bon, il n’y a pas eu de chien, vous n’avez pas rencontré de flics vous êtes de retour chez vous et il vous faut traiter vos photos. Rien de très original généralement dans le traitement mais juste un truc… pitié… la HDR… molo !

Enfin… on incrimine la HDR mais c’est plus la gestion des contrastes locaux et la saturation des couleurs qui est en cause. Ça ne sert à rien de tout pousser à fond, et puis c’est moche ! 🙂

Voilà… je pense avoir fait un rapide tour de ce qu’il faut savoir pour commencer doucement l’urbex. Si vous voulez plus de renseignements, n’hésitez pas à me contacter en me laissant une adresse de contact SANS faute… sinon c’est plus compliquer de vous recontacter…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 commentaires sur “Urbex, comment débuter ?

  • julien

    salut, en tant que novice je suis tombé sur ton « tuto » plutôt sympa ! j’ai le matos photo et la motivation mais cela fait 1 semaine que je fouine et que je ne trouve pas de bon spot urbex pour débuter aurais tu un ou deux lieu à l’abandon pour me lancer ? merci

  • audrey87

    Très bon article avec quelques petits conseils de base sans la pression des fameuses règles sectaires du (soit disant) vrai Urbexeur . je vais bientôt me lancer alors promis contrastes et saturation en petites quantités 🙂

  • Burgue

    Salut, j’aimerais bien me lancer moi dans l’urbex et j’ai quelques questions sur par exemples quel est un site facile ? Pour commencer vers quoi il vaut mieux se diriger ? Et est ce qu’il y des moments plus propices pour faire l’exploration genre le matin ou le week end ? En tout cas merci beaucoup pour le post il est très intéressant.

    • tarcal Auteur de l’article

      Sur le principe, un spot « simple » est un spot très connu et très visité. La pluspart du temps, les spots simples sont des spots où les gens qui font de l’airsoft vont régulièrement.
      Après, pour trouver les spots simples, il est généralement préférable de se faire accompagner par une personne un peu plus expérimentée et qui pourra justement dire « ça c’est sympa pour commencer, ça non, trop dangereux », et ce quel que soit le type de spot.
      Pour ce qui est de la période d’exploration, j’ai tendance à privilégier la pleine semaine pour les lieux éloignés de la civilisation, et le week-end tôt pour les spots de ville.

  • ponpon633

    Bonjour,

    deja merci pour cette article qui fait du bien (c’est bon de voir une personne qui n’est pas fermer comme une huitre) !

    voila 1 mois que je fait de l’explo et j’ai une tonne de question.

    – comment fait vous pour etre sur que le lieu est bien abandonné ?
    car j’ai reperer des maisons (j’essaye de trouver des maisons qui pourrais abriter des meubles etc … donc pas trop delabré) mais j’ai des doutes sur l’occupation de celle ci !

    – vous quels sont vos methode de recherche favorite parmis celle citez plus haut ou meme celle qui ne sont pas citez ? perso je travail uniquement via google heart pour le moment !

    – ou peut on trouver les spots les plus interessant ?
    je m’explique, je cherche particulierement les manoirs, les asiles, sanatorium, chateaux. y a t’il des lieux sur les quels il faudrait etre particulierement attentif ex: pour les chateaux je regarde dans les forets !
    pour les manoirs et villas devrais je regarder plus particulierement dans les villages, dans les villes ou c’est 50/50 ?

    – pour la securiter qu’est ce qui attire votre attention ?
    avez- vous un masque FFP3 à chaque fois sur vous pour l’amiante ?

    enfin voila c’est les plus grosses questions que je me pause !

    si vous avez le temps de repondre à mon roman 🙂 ce serais fort sympathique ^^

    • tarcal Auteur de l’article

      Il n’y a pas de méthode sûr à 100% pour savoir si un lieux est abandonné. Généralement, je regarde la végétation. Il y a des plantes assez caractéristiques des lieux qui n’ont pas été taillés depuis des années. Après… je me suis déjà fait avoir avec un terrain pas débroussaillé à l’arrière mais bien habité 🙂

      Pour la méthode de recherche, je suis assez fan en fait des contacts avec les anciens. Ils ont généralement des tonnes d’information que google map ne donnera pas 🙂

      Pour les spots intéressants, il n’y a pas de miracles. Des contacts, des recherches et de la patiences. Il n’y a que ça qui marche. Pour les maisons et manoirs, c’est TRES variables d’une région à une autre. J’ai déjà trouvé des spots en plein centre ville comme des spots complètement perdus en campagne. Il n’y a pas de règles ultimes.

      Pour la sécurité, je suis plus attentif à ce sur quoi je marche plus que ce à quoi je respire. L’amiante, c’est bien mignon, mais il faudrait sniffer les plaques ou les isolants pour que ça fasse quelque chose à notre organisme. Par contre, traverser un plancher, ça c’est donné à n’importe qui 🙂

  • Mathieu

    Bonjour.
    Je m’intéresse à l’urbex, enfin pas exactement à l’urbex comme vous l’entendez car je n’ai pas de matériel hormis un appareil numérique premier prix, mais j’aime grandement le charme des lieux abandonnés, à visiter avec ou sans photos pour le simple plaisir des yeux. Je me suis déjà livré à cette activité quelquefois de façon très novice, et étant actuellement sur Cholet je me demandais si vous pouviez me renseigner par mail sur certaines des usines que vous avez visitées dans la région.

  • Amethyste

    Bonsoir !

    Je suis très intéressée par l’urbex mais je ne pense pas que ce soit une activité très légale vu qu’il faut aller sur des propriétés privées … Mise à part les sections que vous avez énoncées, risque-t-on une amande ? si oui, de combien ? Ou une peine de prison ? En sachant qu’on aurait rien dégradé.

    Merci pour votre article, je crois que c’est le plus utiles que j’ai lu de ma soirée. Et il n’a fait qu’attiser mon envie de me jeter à l’eau ! 🙂

  • Kenan

    Salut! J’ai trouvé ce topic super intéressant ! Mieux que la communauté urbex officielle, plus détendu, plus ouverte.
    J’aimerais pas mal commencé l’urbex, si tu as deux trois spot en Maine et Loire (vers Cholet) à me filer, j’en serais ravi ! 🙂
    Je suivrai les règles aucun soucis la dessus, mon adresse facebook : https://www.facebook.com/kenann.snkl?__nodl ou mail si tu préfères : kenan.snkl@outlook.fr
    Merci, bonne soirée, peace!

  • odys

    Salut ! ton article est vraiment intéressant ! Je me suis lancer dans l’urbex il y a peu de temps, et pour ma première sortie on est aller à une usine de plastique abandonnée avec un amis, c’est vraiment impressionnant, calme, surtout tu sens qu’il y a eu du passé la dedans ! Enfin bref, préparer bien vos sortit pour quelle se passent sans problème et vous allez vraiment adorééééé 😀 !

  • Etienne

    Bonjour,
    Je viens de me lancé dans l’urbex et j’ai trouvé cette article super utile. Les conseil super sympas et pratique pour moi qui est un grand débutant. Étant un grand débutant je voudrais s’avoir s’il était possible d’avoir quelques site sympa sur Rouen.
    Merci d’avance et continué ainsi.

  • Sébastien Masselot

    Bonjour,

    As-tu déjà été embêter par des gens sur place, loubards ou sdf?
    Tomber sur des squatteurs ou des personnes de ce genre?
    Comment réagir, la situation peu s’envenimer rapidement parfois non?

    Au plaisir de te lire

  • Léna la Urbexeuse

    Salut☺ j’adore tout était vrai! J’aimerai savoir si tu pouvais me passer quelque adresse car je ne trouve pas de lieu ou je pourrais aller.
    Merci☺☺

  • Neeyss

    Bonjour ! Merci beaucoup pour cet article ^^ ! J’aimerais commencer l’Urbex mais malheureusement je n’ai aucun contact autour de moi… sinon vous pensez que dans les offices de tourismes ils peuvent donner des renseignements ? Sinon si vous avez quelques endroits en Indre et Loire (dans la région de Tours si possible) je serais intéressée, voici mon adresse mail:
    adriana.ninou@gmail.com

  • Anne-Sophie

    Hello !
    Alors déjà tes photos sont magnifiques !
    J’ai commencé à essayé de trouver des lieux d’Urbex il y a de ça quelques mois en région parisienne, je n’ai eu l’occasion d’en faire que deux mais j’ai adoré m’imprégner de l’histoire des lieux. L’un était en très bon état, bien conservé par les uberxeurs, l’autre avait été un peu saccagé et pillé quel dommage !
    Je pars en Loire Atlantique à coté de Saint nazaire très bientôt et je cherche un château ou lieu médical … mais pour l’instant je ne trouve rien ! J’ai vu ce que tu appelles la fonderie, c’est marrant moi j’ai toujours entendu dire que c’étaient d’anciens moulins à blés haha !
    Si tu connais un endroit chouette à explorer et que tu acceptes de le partager, ce serait tellement sympa … 🙂
    Merci encore pour ce billet, bien pratique quand on est novices comme moi 🙂
    Bonne journée !

  • Enzo

    Superbe article ! J’ai commencé l’Urbex depuis ce week-end. Pour l’instant le seul lieu abandonné que j’ai visité est un ancien hôpital avec la morgue juste à coté (on se sent très mal à l’aise à l’intérieur). Et je commence vraiment a aimé ça. Je n’ai que 17 ans (18 ans dans mois) et je suis plus que motivé à continuer ! 🙂

  • Dorian

    Salut j’aimerai faire de l’urbex et pourquoi pas trouver un coéquipier 😉
    J’ai 21 ans je suis dans le Sud 66 si quelqu’un intéresser envoyer moi un mail !!