Comment faire plaisir à un photographe ?


… sur Facebook !

Vous pouvez me faire plaisir de plein d’autres manières, j’ai un compte en banque qui n’attend que vos dons ! 🙂

Facebook…  « DIEU » Facebook. Il faut être honnête, Facebook est un outils très intéressant quand on sait l’utiliser. Cela étant, comment l’utiliser quand on est un photographe et surtout qu’est-ce qu’il faut chercher ?

Je ne vais pas vous énoncer une vérité absolue mais ma vision des choses concernant cet outils. Chacun est donc libre d’en faire ce qu’il veut et de l’adapter à sa convenance.

Comme tout photographe « de base », j’ai deux comptes, un premier, mon compte personnel (Wilfried BEAUJOUAN) et un compte « pro », ou plus exactement une page (Will-Be). Alors déjà, pourquoi séparer compte pro de compte perso ?

Et bien simplement pour soigner votre image. J’ai croisé des comptes de photographes qui étaient des comptes personnels. Quel gâchis de voir au milieu de photos intéressantes des « trophées » de candy crush saga ou des blagues « limites ».

J’ai ma vie personnelle, et ma vie pro. Pas le même public, pas le même contenu, donc pas le même compte.

Donc sur ma page, je publie uniquement du contenu photographique ou en lien avec la photographie.

La course au « j’aime »

J’ai à ce jour 339 mentions « j »aime ».

Il faut être honnête, c’est relativement peu quand je regarde certain photographes, mais au final, je m’en moque un peu.

Je m’explique. Beaucoup de créateur de page cours après les « j’aime ». Effectivement, c’est une bonne méthode pour flatter son ego mais ce n’est pas un indicateur très parlant.

Pourquoi ? Et bien parce que vous pouvez très bien avoir liké une page sans suivre son activité. Oui oui… il y a une option qui dit « désactiver les notifications ». Je suis par exemple listé dans les like de plusieurs pages, mais je ne regarde pas ce qui s’y passe. C’est ce que j’appelle un like de convenance, juste pour faire plaisir.

Beaucoup d’entre nous likons (oui, aujourd’hui je conjugue le verbe « liker ») par intérêt ponctuel, et après… on oublie, soit par manque d’intérêt ou justement parce qu’on a liké juste pour faire plaisir. Il y a également énormément de like pervers ! Essayer un jour de publier une excellente photo animalière… généralement, il n’y a pas beaucoup de retours. Mettez une photographie très moyenne avec un peu de chaire apparente et là, il y a un déluge de like, masculins généralement. Ces likes… Ils servent à quoi ? Et bien à rien puisque dès que c’est passé, ces gens ne regarderont plus vos photos.

Alors, qu’est-ce que j’observe ?

Et bien deux notions, à savoir la portée et l’engagement.

La portée d’une publication ?

Commençons par la portée. Pour faire simple, c’est le nombre de personnes qui vont avoir pu observer vos publications. C’est l’équivalent FB d’une distribution de flyers ou d’une affiche publicitaire posée dans une boulangerie. Cela permet d’observer votre rayonnement. Plus vous rayonnez, plus vous serez capable d’avoir d’opportunités de travaux. Alors, ce genre de chose se boost et se travaille. Choisissez de tagguer une personne qui a un réseau personnel important, cela apparaîtra sur son mur et inévitablement, ses milliers d’amis le verrons, donc la portée de l’application sur plus grande. C’est très efficace pour se faire connaitre, mais cela nécessite de connaitre son réseau également, et généralement, l’effet est très ponctuel. J’ai déjà fait un pic à 2900 de portée. J’ai pas compris, enfin si mais on s’en fout, c’est juste que ça a disparu très rapidement.

L’engagement ?

Et l’engagement, qu’est-ce que c’est ? Et bien cela permet d’identifier qui apprécie votre travail et qui passe un peu de temps sur vos publications. L’engagement est calculé en fonction du nombre de like, de commentaires ou de partages sur une publication. C’est à mon gout la notion la plus importante sur Facebook.

Sur la boulimie d’informations que nous observons, quelqu’un qui like une publication, qui commente une publication, ou encore mieux, qui la partage, c’est quelqu’un qui met en exergue votre travail et qui prend de son temps pour votre travail. Et ça, mis à part les likeurs compulsifs qui likent tout, cela permet de savoir qui apprécie vraiment votre travail.

Et donc, comment me faire plaisir ?

Donc pour répondre à la question de tout à l’heure, comment me faire plaisir sur Facebook ? Et bien c’est simple, likez mon travail, commentez (honnêtement) ou mieux, partagez mon travail ! Cela me montre à quel point vous appréciez ce que je fais, et cela, c’est sans prix 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *