Luminosité / Expositon – Vibrance / Saturation


Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'un point technique que je trouve intéressant.
Savez-vous la différence qu'il y a entre la luminosité et l'exposition d'une photographie ? Et entre la vibrance et la saturation ?

Luminosité / Exposition

Commençons déjà par la luminosité et l’exposition d’un photo.

La différence est simple, l’un additionne, l’autre multiplie. Mais additionne et multiplie quoi ?

La lumière mon bon ami, la lumière ! Augmenter la luminosité d’une photo va ajouter logiciellement de l’intensité lumineuse sur toute la photographie.

Les zones noirs vont devenir grises et les zones blanches vont devenir encore plus blanches. C’est un peu comme si vous rajoutiez une lumière uniforme sur toute la photo.

Augmenter l’exposition aura un effet tout autre. L’exposition, quand on prend une photo, est fonction du temps que l’on laisse ouvert l’obturateur. Plus on laisse ouvert, plus le capteur reçoit de lumière, quand il y de la lumière. S’il n’y a pas de lumière, cela restera noir. Si on laisse ouvert 2 fois plus longtemps, on recevra deux fois plus de lumière.

Donc pour faire simple, luminosité = on ajoute de  la lumière, exposition = on multiplie la lumière existante.

Pour les matheux, si x est la quantité de lumière de la photo d’origine, y la quantité de lumière de la photo finale et a l’intensité de la modification alors:

Luminosité: y = x+a

Exposition: y = ax

Je vous ai pris en exemple une photo où il y a un noir « pur » pour que vous puissiez constater la différence de vous même.

Luminosité Augmentée Originale Exposition Augmentée
celkae L celkae N celkae E

Vous voyez mieux ici que, avec une augmentation de l’exposition, les noirs restent noirs.

C’est clair ?

Saturation / Vibrance

Et maintenant, quelle est la différence entre saturation et vibrance ?

Déjà, rappelons ce qu’est la saturation d’une image. On peut décomposer une image en deux informations, la luminance, qui gère la luminosité de l’image, et la chrominance, qui gère les couleurs d’une image. La saturation est un traitement qui permet d’agir sur la chrominance en accentuant, ou diminuant les couleurs. Si on augmente donc la saturation, on accentue la présence des couleurs en les rendant plus vives, si on dé-sature au maximum (donc on sature au minimum), on se retrouve avec une photo en noir et blanc.

Photo dé-saturée Photo saturée
TARC3859 TARC3859s

Et donc quelle est la différence entre la saturation et la vibrance ? Et bien la saturation, vous allez multiplier la valeur de la chrominance. Si une couleur est déjà saturée, ou proche de la saturation, cette couleur sera saturée complètement.

La vibrance est une notion un peu moins simple à appréhender car elle réside sur un calcul sur les niveaux de chrominance. Oui, dit comme ça, ça ne donne pas envie :). Il faut également garder en tête que ce calcul varie en fonction des logiciels que vous utilisez, les résultats ne seront donc pas identiques d’un logiciel à l’autre.

Et donc, en quoi consiste ce calcul ? Et bien c’est un calcul du pourcentage de chrominance par couche de couleur qu’il reste avant saturation de la couleur.

« Gnéééé ??? »

Oui… je sais 🙂

En gros, ça évite de saturer ce qui est déjà saturé ou proche de l’être et ça boost ce qui ne l’est pas.

Là aussi, pour au ça soit plus clair,  voici un petit exemple de ce que cela donne avec trois couleurs saturées respectivement à 25, 50 et 100 %

Saturation couleur S
Originale couleur N
Vibrance couleur V

 

Vous voyez que sur la saturation, mon logiciel a augmenté le bleu de la même manière sur la saturation ou la vibrance. En revanche, sur le rouge, ce dernier a été saturé de manière plus importante car il était plus dé-saturé que le bleu.

Voila, j’espère que vous avez compris quelque chose à ce que j’ai dis 🙂

En espérant  que cela vous serve à comprendre un peu mieux ce que vous faites quand vous éditez vos images !

Au prochain article !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *